Montagne-cool, la montagne à portée de main

flux rss

Facebook

twitter

Montagne-Cool Mobile

La quete du Graamme

Accueil -> Topos -> Randonnée

Digne / Sisteron / Thoard (04) : Crête de Géruen // en boucle [Préalpes de Digne]

Géruen, c'est un peu le sommet majeur de cette douce vallée provençale. Cette majestueuse barre, visible de partout, règne en maître, soufflant le chaud et le froid... Le premier contact hostile - le rempart semble infranchissable et l'on dit même que le Loup s'y abriterait tantôt - cache finalement un sommet dur au cœur tendre ! En effet, la "voie normale" est si débonnaire qu'on se demande encore comment un sentier aussi évident peut nous frayer un chemin à travers toutes ces verticalités. Evidemment, certains se sont amusés (et s'amusent encore) à explorer des voies plus directes, en lézardant sur les multiples vires qui mènent (parfois !) au sommet... On pourrait passer un peu sous silence le versant nord, fief des bergers, tant la falaise se fait discrète. Mais ce serait un peu gâcher son plaisir puisque que cette option permet de faire une jolie boucle à la journée, avec des bons morceaux d'aventure comme on les aime... Sommet majeur donc !

jyhes (15-08-2006)

0 (0)



Voir, c'est déjà rêver d'y être...

  • La très esthétique crête aérienne...
  • Vous êtes vraiment sûrs que ça passe ?
  • Et pourquoi pas en rollers tout terrain tant qu'on y est ?

Proposer une photo

Le beurre

Topo Old School

Proposé par jyhes le 15-08-2006

Activité : Randonnée , Raquettes

Cotation : cotation contributeur de 4 - Grille de cotation

Durée : 4 à 5 heures pour le sommet / 2 à 3 heures pour le retour / 6 à 8 heures en tout. Oui, c’est une grosse bavante !

Dénivelé : Mini : 1200 m Maxi : 1880 m Denivelé : 1350 m

Saison :


Ou consulter l'itinéraire détaillé décrit par jyhes :

Digne / Sisteron / Thoard (04), De Sisteron ou Digne, suivre la N 85 jusqu’à Mallemoisson. Prendre la D 17 (Les Beauduns, Barras…) Laisser Thoard à droite. A la patte d’oie suivante, aller à droite jusqu’au bout de la route (le Château). Cette dernière se fait alors piste, que l’on prolonge encore quelques centaines de mètres jusqu’au premier espace pour se garer. Les véhicules les plus résistants pourront continuer jusqu’au col d’Ainac.


GPS : Télécharger le tracé GPX - Visualiser le tracé


L'argent du beurre


Du P, remonter la piste jusqu’au col d’Ainac (1225 m). Au col, prendre la mauvaise piste de gauche qui remonte NNO (balisage jaune). Cette dernière vous amène à une nouvelle piste plus propre que l’on suivra par la droite (1360 m). Bien repérer ce carrefour, car le retour s’effectuera par la gauche. La prolonger sans ambiguïté. Remarquer main gauche le versant SE de Géruen et ses deux couloirs en « Y » invitant à l’exploration. Cela sera l’occasion d’une autre sortie. Poursuivre donc jusqu’à un P de chasse. L’itinéraire continue un poil plus bas et descend vers le hameau de l’Espinasse. La seule difficulté de progression se trouve ici : il s’agit de trouver une petite sente qui remonte N vers le col Saint Antoin. Cette dernière se cache derrière la troisième maison visible en descendant la piste, après un large lacet gauche/droite. Indication importante : ne pas s’engager dans le petit bois, la sente se trouvant juste en contrebas (1150 m). On peut aussi solliciter l’aide de l’habitant ! Dans le pire des cas, descendre encore la piste jusqu’au Moulin (1120 m). Le sentier s’y trouve aussi. Mauvaise idée : couper court dans la forêt. Méchantes griffures et raides robines au RDV ! Remonter cette sente tant désirée jusqu’au col Saint Antoin. Balisage identique sans autres alternatives et pancarte au col à 1451 m, sous les pins. Vue intéressante sur une partie des Monges. Ici, le balisage change de couleur (rouge un temps) et la piste s’élargi dans les prairies où viennent se régaler les brebis. Attentions aux patous qui sauront vous faire garder de la distance avec le troupeau ! Redescendre NNE au plus simple jusqu’à la vraie bonne piste à proximité du torrent (on passe au préalable devant une cabane de berger). On retrouve alors le GR 6 (1390 m). Ne plus le quitter - c’est une vraie piste carrossable – qui passe non loin de Feissal (fief d’une jolie bergère, où l’eau fraiche coule de belle fontaine, comme dans la chanson !). Descendre donc le GR 6 jusqu’au premier carrefour (500 m après une épingle à cheveux) à 1330 m. Suivre par la droite le GR (on passe le ruisseau) qui quitte rapidement la piste pour remonter dans les bois par deux larges lacets (on coupe à nouveau une piste). A la sortie du bois, le GR effectue un ultime lacet vers la droite (1700 m). Continuer encore 500 m jusqu’à la nouvelle partie boisée. Après celle-ci, quitter le GR (1750 m) et tirer SO tout droit vers le sommet en suivant le lit d’un ruisseau. Sommet, vue, plénitude, râââaâh (1880 m) ! Continuer librement la crête vers l’O (main droite en montant), jusqu’à retrouver le balisage jaune qui vous ramène logiquement au GR 6, avant le collu où l’on bascule vers le coté obscure de la barre (le versant ouest). Au collu (1746 m), se laisser redescendre sans difficulté jusqu’au col de Font Belle, dans les sous bois, par un joli sentier (toujours GR 6). Au col (1306 m), suivre 5à m la route qui redescend O jusqu’à trouver main gauche une nouvelle piste (barrière, route forestière des Pras). Cette dernière vous ramène sans aucune possibilité d’erreur vers le carrefour du départ, juste après la cabane du château (reconstruite !). A droite au carrefour, la piste redescend facilement au col d’Ainac.






Et la crémière !

Vous êtes dans le coin ?


Une photo d'un massif proche de bibi04

Cloche de Barles


Retour à la liste des topos

Haut de page

© Montagne cool - Enigmes cool - Livres sur la montagne 2004 à 2017

Infos légales | Nous contacter | Partenaires | Liens | Plan du site

En manque d'Aventure, voici 5 idées de sorties...

Dome de Monetier - La pointe du Rif // Versant Est [Ecrins], Lac des Monges // Par Barles [Préalpes de Digne], Lame de Facibelle [Préalpes de Digne], Via Ferrata Agulles Rodones, Sommet de la Mole // [Pelat],

Et un peu de lecture...

52 balades à raquettes - Dans les Alpes-Maritimes , Poèmes pour habiter la terre, Respyr n°73, Femmes et Montagnes, Protegor,