Montagne-cool, la montagne à portée de main

flux rss

Facebook

twitter

Montagne-Cool Mobile

La quete du Graamme

Accueil -> Livres

Les prisonniers de l'inutile - Chamonix années 1980




Note importante : Attention, à la rédac', on bosse en artisan, pour le respect des lecteurs. Le chroniqueur qui ose pomper, même partiellement, une 4ème de couv' ou un communiqué de presse se retrouve banni pendant 35 générations, assigné à lire toute la série de la Bibliothèque Rose (et la Verte aussi !). Du coup, on se laisse parfois un peu partir... Si vous souhaitez échapper à nos états d'ame, nos circonlocutions et autres bons mots douteux, pour rentrer dans le coeur du bouquin, sautez le premier paragraphe. Mais là, c'est notre coeur que vous fendez !

0 (0)




Couverture du livre 4eme de couverture du livre

Auteur : Toni BERNOS (+ de livres de cet auteur)

Editeur : Glénat (+ de livres de cet éditeur)

Collection : Hommes et Montagnes (+ de livres de cette collection)

Catégorie : Biographie, mémoires (+ de livres de cette catégorie)

Edition 2016 - 264 pages - 19,99 €


Critique commise le 11-01-2017 par Dom'


Au prisme de l’histoire de l’humanité, l’égo demeure souvent affaire de parties : on est, si on en a (des valseuses ou au balcon) !

Justement, en début de partie, le petit d’Homme découvre que l’adulte en a. Mature, il est, et les exhibe. Enfin, seulement, lorsque les choses flétrissent, il cherche à dissoudre cet égo-ci pour mieux se trouver là-bas…

Etre conscient d’ « avoir été », ce n’est déjà pas forcément inutile dans ce cheminement…


Se reconnaitre « prisonnier de l’inutile », cela peut-il s’entendre être « libéré de l’utile » ?

Probablement que toute cette brochette de barges, brossée dans le bon sens du poil par ce gaillard rescapé de la bande-à-la-tenue-flashie, aspirait à cela : faire des trucs complètement barrés - voire des machins définitivement insensés (+/- étymologiquement / étiologiquement « qui ne ressent pas », ou plus ;-) – pour mieux lâcher prise d’un quotidien pas très sexy ?

Celui d’un égo, fort et testostéroné*, à assumer dans le microcosme alpin (au sens large de l’alpinisme et du pyrénéisme naissant).

Mais qu’importe, cet écrit est excellent pour la pluralité des niveaux de lecture :

- récits d’exploits sans appel (sauf aux défunts),

- hommages à des pointures qui ont fait, font, et feront encore et toujours courber l’échine,

- inv(c)itation à l’introspection, car il n’est jamais trop tard.

A un moment du propos, il est question d’une recherche, pour toutes ces élucubrations hautement accidentogènes,  de « médiatisation douce ». A quelques lettres près, tout est dit…

_____

* Oui, il y a une certaine forme d’absence d’Eve dans ce monde de la pomme croquée jusqu’au trognon, nonobstant quelques gonzesses remarquables et un hurlement du cœur pour savoir « où sont les femmes »…

 


Les internautes ont dit...


Des critiques comme çà ... j'en veux bien d'autres ! Merci, cela fait plaisir d'être compris. Ciaoooo
Toni Bernos
invité le 11-04-2016

 



Les internautes qui ont apprécié ce bouquin sont aussi passés par là :


Si ce bouquin vous a bien parlé, ceux là devraient vous plaire :


Retour à la liste des livres

Haut de page

© Montagne cool - Enigmes cool - Livres sur la montagne 2004 à 2018

Infos légales | Nous contacter | Partenaires | Liens | Plan du site

En manque d'Aventure, voici 5 idées de sorties...

Perdiguère // voie normale [Luchon - Espingo], Lac Gary // par la Brèche de Gary [Valbonnais], Couillade d'En-Beys // Par l'étang de Naguille [Haute Ariège - Andorre], Gorges de de Chateaudouble // secteur des Marinouns [Provence], Via Ferrata du Grand Bec [Taillefer],

Et un peu de lecture...

La prophétie de la montagne ; plaidoyer pour un alpinisme perdu, Risque et alpinisme - Réflexion philosophique sur l'Homo alpinus, Drôme Provençale, Baronnies, Les plus belles randonnées de l'Ubaye et ses environs ; 140 sommets classiques et inédits, Evolène, regard sur un paysage,