Montagne-cool, la montagne à portée de main

flux rss

Facebook

twitter

Montagne-Cool Mobile

La quete du Graamme

Accueil -> Topos -> Alpinisme

Valloire ou Névache (73) : Aiguille Noire // Traversée [Vallée de la Clarée]

La Pointe Noire, c’est un peu comme le Picon Bière. Certains ne l’apprécient que bien corsé, avec des frissons dès la première lampée. D’autres misent sur sa douceur, lorsque la saveur s’apprécie sur la longueur… L’une n’est pas meilleure que l’autre, si la méthode et les émotions diffèrent, le plaisir est toujours au rendez-vous ! Pour l’ascension du jour, il est possible de doser à l’identique ce qui sera dans tous les cas une belle aventure. En restant bien sur le fil, les gendarmes s’enchaînent par de beaux pas d’escalades vertigineux mais jamais infranchissable, sur un rocher excellent. En s’écartant un peu par la droite, on modère la difficulté, on cherche l’itinéraire le plus adapté à la forme du jour, on s’amuse avec le rocher. Dans tous les cas, on arrive au sommet avec un large sourire ! La Pointe Bière, c’est comme le Picon Noire, on l’apprécie comme on veut, avec ou sans modération, on est bien assez adulte pour décider !

jyhes (15-08-2006)

0 (0)



Voir, c'est déjà rêver d'y être...

  • Ambiance !
  • A l'approche (face Ouest, le coté obscure de la force)

Proposer une photo

Le beurre

Juste à l'attaque, où l'on s'équipe.

Proposé par jyhes le 15-08-2006

Activité : Alpinisme , Randonnée avec les mains

Cotation : cotation contributeur de 3 - Grille de cotation

Durée : 1 h à 2 heures d’approche / 1 h à 2 heures de traversée / 1 h à 2 heures de retour

Dénivelé : Mini : 1960 m (Plan Lachat) / 2100 m (Chalets des Mottets) Maxi : 2869 m Denivelé : 700 à 900 m en fonction du lieu de départ

Saison :


Ou consulter l'itinéraire détaillé décrit par jyhes :

Valloire ou Névache (73), Valloire > route du col du Galibier (D 902). A 1987 m au Plan Lachat, la route fait un lacet serré (pont sur la Valloirette et bar non loin). P possible ici. Les véhicules les plus résistants peuvent emprunter la mauvaise piste qui conduit aux Mottets (2100 m). P facile au dessus du hameau. La piste continue jusqu’au camp des Rochilles. Pourtant, quoi que meilleure qu’en dessous, elle est interdite à la circulation ! (voir aussi l’accès de la Pointe Noire par la voie normale, coté Névache)


Carte : IGN Top25 3535OT


L'argent du beurre


Du P du Plan Lachat, monter la piste jusqu’au premier lacet (2020 m). Là, on trouve le GR 57A qui monte à flanc directement jusqu’au camp des Rochilles. Du P des Mottets, passer la barrière, puis le premier lacet de la piste. Repérer alors une petite sente (balisage rose fluo !) qui monte assez radicalement en coupant tous les lacets de la piste jusqu’au camp des Rochilles. Au camp (2400 m), poursuivre la trace jusqu’au col des Rochilles évident (2496 m). Redescendre NE en direction du col de la Plagnette, pas encore visible (on contourne le lac du Grand Ban par la gauche). 200 m plus loin, prendre le premier sentier à gauche en direction du col de la Plagnette (itinéraire VTT). On peut alors remarquer une sente qui serpente dans un éboulis, non loin du col. Au col (2500 m), passer le premier cairn (pancarte et bivouac) pour trouver immédiatement après une deuxième pancarte VTT. Là, quitter le sentier pour emprunter une sente main droite qui monte en contournant un bombé rocheux. Suivre cette sente discrète jusqu’aux éboulis (E). En sortie d’éboulis, on franchit quelques escaliers rocheux. La sente est mieux tracée. Vers 2580 m elle semble s’arrêter logiquement sur un plat. C‘est ici que nous ramènera la sente de la voie normale. L’itinéraire de montée par la crête est maintenant évident par des successions de ressauts rocheux bombés faciles. Quitter donc la petite sente pour monter directement au plus simple (on retrouve ponctuellement quelques traces de sente). Dans tous les cas, en suivant la crête, on tombe face à un nouveau petit replat, avant le véritable début de la partie rocheuse. Gendarmes bien visibles. Encordement. Le départ plein gaz vous met immédiatement en condition. Ensuite, c’est selon l’humeur. Main gauche (O), c’est raide mais le rocher est globalement d’excellente qualité. Main droite (E), c’est plus cool, mais plus herbeux, voire fuyant. A chacun donc, selon son envie. Les possibilités d’assurage naturel sont innombrables et les difficultés jamais insurmontables (tout est évitable par la droite). Au sommet (croix), redescendre par la voie normale : elle commence (mal !) par un mauvais couloir assez exposé en terre et rochers fuyants (un piton, rappel possible sur becquet). Elle continue par une brèche étroite obstruée par quelques blocs à passer en opposition (piton et anneau en sortie). Elle termine par une redescente dans des gradins herbeux douteux. Bref, que du bonheur cette VN ;-) Retour par la sente qui ramène au premier plat que nous avions quitté au départ de l’ascension…


Retour : identique à la marche d'approche





Vous pouvez vous aussi dire tout haut ce que vous pensez tout bas !
Ajouter un commentaire


Et la crémière !

Vous êtes dans le coin ?


Retour à la liste des topos

Haut de page

© Montagne cool - Enigmes cool - Livres sur la montagne 2004 à 2018

Infos légales | Nous contacter | Partenaires | Liens | Plan du site

En manque d'Aventure, voici 5 idées de sorties...

Sommet de Pré Chauvin - Cadières de Brandis // Par la crête du Loup [Préalpes de Castellane - Verdon], Col et chalets d'Autigny [Chablais], Via Ferrata des Prises de la Bastille [Chartreuse], Pic de la Farneiréta [Queyras - Alpes Cottiennes], La Bigue // Depuis Digne [Prealpes de Digne],

Et un peu de lecture...

Courir en ville, Vertical - Tome 3, Méthode de musculation - 110 exercices sans matériel, Menus et Recettes pour le sportif, Vercors, les sentiers de la résistance,